Notre guide d’apprentissage pour faire du ski nautique :

Les vacances sont là, destination : une belle plage ensoleillée… Parmi les activités possibles pour se créer des souvenirs inoubliables, le ski nautique figure en bonne place. Il n’y a pas ce jour où, allongé sur le sable chaud, on ne voit des gens, tirés par un bateau, glissés sur l’eau. L’envie d’en savoir plus naît aussitôt ; donc tout naturellement on se pose des questions : qu’est-ce que c’est ? quels sont les indispensables ? Comment en faire ?

Qu’est-ce que le ski nautique ?

Inventé au début des années 1900 par l’américain SAMUELSON Ralph, le ski nautique est une discipline sportive qui consiste à rester debout sur l’eau (à l’aide de deux planches, appelées skis, attachées chacune à un pied) et de se faire tirer au bout d’une corde, par un bateau. Il comporte plusieurs disciplines : le slalom, les figures, le saut et aussi le combiné.

Ne vous y trompez pas, pour faire du ski il faut avoir une assez bonne forme physique puisqu’il nécessite de la force dans les bras pour tenir la corde et, pouvoir rester en équilibre sur ses jambes pendant tout le temps que vous êtes tracté par le bateau. Ne vous en faites pas : cela ne dure en général pas plus de quinze minutes.

Pour un autre sport de glisse : Comment attacher une boue tractée ?

Quels sont les indispensables ?

Votre sécurité prime sur tout, alors la première chose à se procurer c’est un gilet de sauvetage à votre taille. Les chutes sont parfois inévitables ; il est primordial d’être sûr de pouvoir flotter sans grand effort pour ne courir aucun risque. Ensuite, il faut choisir vos skis. N’ayez crainte il y a des modèles spécialement conçus pour débutant dont les fixations ou chausses vous sécurisent.

Vu qu’elles sont en caoutchouc vos pieds pourront s’enlever en douceur en cas de chutes. N’oubliez pas la corde, c’est elle qui permettra au bateau de vous tracter. Prenez spécialement des cordes de ski ; elles mesurent souvent dix-huit mètres maximum, avec juste ce qu’il faut d’élasticité. Et enfin, le bateau : il vous faut louer soit un bateau spécialisé, soit un petit hors-bord pouvant atteindre les 38 km/h.

Il faut toujours être au moins être deux : celui qui conduit et celui qui skie ; et impérativement connaître tous les deux les consignes de sécurité. Si possible faites-vous accompagner par un professionnel, qui vous assistera, surtout pour une première fois.

Comment skier ?

Si toutes les consignes de sécurité sont connues et que vous avez le matériel adéquat, vous êtes prêts à skier. Enfilez tout d’abord votre gilet de sauvetage, puis vos skis. Empoignez bien la corde à l’endroit prévu pour, puis, fléchissez les genoux. Il faut que la corde soit déroulée sur toute sa longueur en une ligne droite reliant le skieur au bateau.

Le conducteur du bateau peut alors démarrer, avec une bonne vitesse, tout les renseignement ici. En cas de chute, le conducteur doit automatiquement arrêter le bateau et revenir lentement et en douceur, vers le skieur pour l’aider à remonter. N’oubliez pas de toujours garder les bras tendus, les genoux fléchis et d’être patient.

C’est au fil des chutes qu’on apprend à garder son équilibre pour tenir debout plus longtemps sur les skis et ensuite commencer à réaliser des figures.