Quelle est l’utilité de la sonde de l’oscilloscope ?

L’oscilloscope est un appareil utilisé pour mesurer et observer la variation d’un signal électrique. Il y a des oscilloscopes analogiques et des oscilloscopes numériques. Le modèle analogique permet d’observer des tensions périodiques et le modèle numérique permet de numériser les signaux visualisés par un convecteur analogique-numérique. Les oscilloscopes sont tous associés à une sonde d’oscilloscope.

C’est quoi une sonde d’oscilloscope.

Une sonde est définie globalement comme étant un appareil capable d’explorer des endroits inaccessibles, mais la sonde d’oscilloscope est plutôt un élément de liaison voir même plus entre l’oscilloscope et la source à vérifier et à visionner. La sonde est formée d’un câble coaxial (ligne de liaison asymétrique fortement utilisée en haute fréquence) avec deux extrémités qui assurent chacun un rôle défini. Le premier est constitué d’une pointe conductrice de courant qui assure la mesure des signaux électriques. Le second est composé d’un connecteur BNC mâle qui assure la liaison entre la source mesurée et l’appareil de mesure. On peut donc dire que l’oscilloscope n’est rien sans une sonde d’oscilloscope, mais avant d’utiliser cet appareil, il faut savoir qu’il existe trois sortes de sondes d’oscilloscope qui occupe des rôles différents.

La sonde d’oscilloscope de courant.

C’est la sonde la plus utilisée quand on fait appel à un oscilloscope. C’est une sonde qui a la capacité de mesurer le courant et d’envoyer les données en image sur l’écran de l’appareil mère. L’image générée par la sonde sera ensuite observée et évaluer pour accéder aux informations nécessaires. Ce dispositif utilise un couplage magnétique afin d’arriver à ce résultat. Il s’agit de la transformation passive et active. La transformation est dite passive à ce moment-là quand la sonde transforme le courant, mais elle est dite active quand elle utilise des capteurs de courant pour mesurer les courants continus.

à Venir lire : Les avantages d’un disque dur externe SSD

La sonde d’oscilloscope passive.

C’est la deuxième sorte de sonde qu’on peut rencontrer lors de l’utilisation d’un oscilloscope. Elle est formée par un câble de caractéristique passive qui se rapproche d’une résistance. Ces sondes sont divisées en deux à savoir la sonde réductrice et la sonde directe. Ce sont des sondes qui sont utilisées pour diviser les tensions lors du calcul pour éviter les dérèglements. La sonde directe divise les tensions parallèlement et la sonde réductrice le divise la tension générale par 10, 20 ou même 100.

à Venir lire : picotech

La sonde active d’oscilloscope.

La dernière sonde qui existe est la sonde active d’oscilloscope. C’est une sonde qui est très active en cas de haute fréquence détectée. Elle dispose de composants préamplificateurs qui servent à réduire les perturbations en haute fréquence tous simplement en ramenant la fréquence vers un point plus stable.

Pour conclure, on peut dire que la sonde permet à l’oscilloscope d’afficher les informations à visualiser, à mesurer ou à observer grâce à ses deux extrémités qui assurent la liaison entre la source et l’appareil de mesure. C’est donc un câble indispensable sur le bon déroulement du calcul et de la visualisation d’un signal électrique qui varie au cours du temps.

Venez sur ce site d’oscilloscope pour trouver votre machine à oscillogramme.